Pourquoi je fais du Pilates ?

par Emilie.

Après 9 ans sans réelle conviction dans l’administratif et le commercial, j’ai fait un premier pas vers le secteur de l’animation sportive en passant un Certificat de Qualification Professionnelle « Animateur de Loisir Sportif » option « Activités Gymniques d’Entretien et d’Expression » que j’ai obtenu en Juillet 2012. J’ai pu mettre à profit ces nouvelles qualifications dès la rentrée de Septembre 2012 en complément de mes heures de bureau chez Renault.

J’ai cumulé les deux fonctions pendant 2 ans pour finalement me donner enfin les moyens de devenir Éducatrice Sportive. En 2013, j’ai négocié une rupture conventionnelle avec mon employeur. J’ai obtenu mon Brevet Professionnel AGFF en Octobre 2015.

Depuis que j’ai découvert ma « vocation », j’ai toujours eu soif d’apprendre. J’ai participé régulièrement aux formations continues sur des thèmes variés (Gym Tendance, Step, etc).
L’intérêt particulier pour le Pilates et son enseignement est arrivé progressivement au fur et à mesure de mon expérience professionnelle.

J’ai suivi une partie du cursus Pilates Leaderfit’ : Mat 1 en Mars 2014, Mat 2 en Avril 2016, Petit Matériel en Juin 2016 et Post Thérapie en Décembre 2016. A chaque nouvelle formation, des découvertes, des remises en question, des déclics …

En parallèle, je me nourrissais de l’observation de mes pratiquants, des lectures, des échanges avec les collègues, de ma pratique personnelle. Tant de partages qui enrichissent et affinent son projet professionnel. Ils nous rappellent que nous sommes avant tout « élève ». Ils m’ont amenée à considérer le Pilates comme un « pré-requis », une base, à toute activité physique et quotidienne ; un peu comme le solfège l’est au piano ou les fondations qui assurent la stabilité des murs d’une maison.

En juillet 2017, je découvrais l’approche « Body and Flow » par le biais d’un stage de Pilates /Barre à terre avec Nathalie à l’Atelier Pilates. Une nouvelle révélation sans doute générée par un mélange de confusion des apprentissages passés, de maturité dans la conscience du corps et de la manière de bouger avec plus d’exigence. Les corrections proposées m’ont fait d’autant plus prendre conscience de l’intérêt de cette pratique pour rééquilibrer la posture. Me voici donc presque repartir « de zéro » en intégrant le programme de formation « Body and Flow » en Octobre 2017 avec le Module Mat 1 (fondamentaux, débutants, intermédiaires) puis le Petit Matériel en Décembre 2017.

Aujourd’hui, je ne pratique ni n’enseigne pas uniquement le Pilates : je le trouve très complémentaire à d’autres sports et surtout accessible à tous (moyennant quelques adaptations): de l’adolescent pour éveiller sa conscience corporelle à la personne âgée parfois limitée dans sa mobilité.

Je m’emploie à valoriser son aspect fonctionnel pour améliorer le quotidien, prévenir les maux de dos et les blessures et développer le corps en harmonie.
J’engage mes élèves à être régulier dans leur pratique et à chercher le « juste » travail (qualité et non pas quantité), à conscientiser la respiration qui accompagne le mouvement (pas juste de bouger pour bouger).

La citation de Maya Angelou  demeure un fil conducteur dans mon enseignement de cette discipline somatique.

« I’ve learned that people will forget what you said, people will forget what you did, but people will never forget how you made them feel. »

Dans un monde où tout va très (trop) vite, le Pilates a toute sa place. Il permet de s’offrir le temps de la lenteur que permet le ressenti, d’accéder au calme. Enseigner cette discipline relève d’un défi quotidien: ressentir la forme du jour et adapter sa séance en fonction, être constant dans son programme tout en étant créatif pour éveiller la curiosité des élèves, les guider patiemment vers la conscience fine de leur corps.

Le processus d’apprentissage est continu et lumineux. Je continue à enseigner et à me rendre autant que mon emploi du temps le permet à des stages de Pilates. J’envisage de suivre le module « Avancés » en Juillet prochain.

Par ailleurs, j’ai commencé la formation « Abdominaux, arrêtez le massacre » de Bernadette De Gasquet qui complète et agrémente largement les connaissances acquises jusqu’alors. Je pense d’ailleurs que je n’aurais pas pu appréhender le travail en subtilité et en profondeur amené par une formatrice kiné très pédagogue lors de mes premiers pas dans l’enseignement.

Je salue avec enthousiasme et reconnaissance l’initiative de monter cette association dédiée aux échanges et je suis ravie de faire partie du projet ! Je déplore parfois trop d’individualisme dans le métier d’Educateurs sportifs, comme si le partage impliquait la perte de sa valeur d’enseignant….

A bientôt tout le monde!

Emilie Laffaure

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s