Témoignage d’enseignant

Témoignage de Peggy Gemar, sage-femme ayant suivi la formation Pilates au sol niveaux fondamentaux, débutants, intermédiaires (Mat 1).

« J’ai pratiqué l’enseignement Pilates assez rapidement pendant la formation sur mes proches puis une fois la formation terminée sur mes patientes en tant que sage-femme.

J’ai de suite été confronté à la difficulté pédagogique : l’envie de transmettre les bienfaits du Pilates était bien trop forte, j’étais trop vaste dans mes indications. J’ai alors écouté leurs retours, filmé et observé de courtes séances avec les enfants, mon conjoint et réalisé que c’était une question de langage associé à une présence « Pilates » dans mes gestes, ma posture avec aussi une notion de rythme spécifique à l’enseignement.

J’ai poursuivi mes cours en tant qu’élève avec un regard différent en retenant les mots clefs, tenant compte de notre capacité à recevoir à un rythme modéré, fluide, pour aller vers la qualité du mouvement.

Ma confiance a grandi et j’ai alors mis en place un cours « Pilates et post partum ». Mon expérience de sage-femme dans la rééducation du périnée était en quelque sorte non satisfaite sur le manque de conscience corporelle globale chez la femme une fois les séances terminées. En effet, le périnée étant très sollicité à travers la périnatalité, il me semblait essentiel d’éveiller les femmes sur l’importance du périnée dans nos mouvements quotidiens.

Le Pilates m’a alors permis d’améliorer les résultats en rééducation et surtout de sensibiliser les femmes à long terme sur l’entretien du centre d’énergie.

Le cours se déroulent le matin, elles sont maximum 5 ; les bébés sont bienvenus.

En début de cours je rappelle les principes du Pilates. Je prends un temps assez long pour se connecter à la respiration et au périnée. Je répète et fais ressentir l’auto grandissement.
Je fais chercher la stabilité et ressentir les muscles stabilisateurs. Je cite l’anatomie pendant l’exécution ; une fois la mise en place faite.

Ma voix est assez douce le rythme est plutôt lent.

Un petit temps plus intense et dynamique pour celles qui peuvent l’exécuter avant de finir par la pleine conscience d’observer le périnée, la respiration, l’énergie qui circule.

Le public des femmes en post partum est spécifique et délicat car elles sont en « reconstruction ». En quelque sorte le Pilates viendrai refermer ce corps qui à travailler dans l’ouverture avant et pendant la mise au monde de leur petit.

C’est pourquoi le Pilates est très adapté à cette étape de vie ; elles sont encore dans l’envie d’être enveloppée, rassurée, tout en étant dans le besoin d’ancrage, de se regrouper pour plus de sécurité intérieure.

Chacune à son rythme et fonction de son expérience, j’ai pu percevoir comme une sorte de déclic supplémentaire après les cours de Pilates sur la conscience du périnée. J’ai aussi vu des visages détendus, plus lumineux, apaisés.

Leurs retours m’ont été très constructifs :

  • Le guidage est juste et adapté à leurs capacités
  • L’application du Pilates dans leur quotidien « je monte les escaliers en Pilates…je porte mon bébé…mon périnée m’a guidé dans la marche… conscience des différents périnées profond… superficiel…je prends le temps pour respirer… »
  • Un sentiment de bien-être général, une pensée positive.
  • Les bébés sont étonnement calmes pendant les séances. Les 1ères fois elles sont très vigilantes… et par la suite elles gagnent en confiance et en concentration pour vivre pleinement le cours. De mon côté elles m’ont beaucoup appris j’avais tendance à remplir avec trop d’informations… Je privilégie alors la précision dans les mots.

J’ai aussi su m’adapter dans la quantité des exercices et préférer la qualité, aller vers le détail et la bonne fluidité des gestes. Mon objectif était de les motiver à prendre ce temps pour installer une nécessité d’entretenir les principes du Pilates dans le tous les jours. La plupart ont eu envie de progresser et se sont inscrites dans des cours à l’année.

C’est une réelle satisfaction de transmettre cet enseignement du Pilates, il y a comme un accomplissement dans ma pratique de sage–femme.

J’ai plein d’idées pour développer cette pratique du Pilates chez la femme à travers la périnatalité.

Merci Nathalie de transmettre avec autant de passion. Peggy. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s